L’apéro : un mode de vie à la française

Dans les années 50, les écoliers français pouvaient boire du vin à la cantine. Aujourd’hui, même si les règles et les lois ont bien changé, la France est l’un des pays les plus souples en matière de consommation d’alcool. Et d’ailleurs, les Français restent les premiers buveurs de vin au monde.

L’éducation que l’on reçoit vis-à-vis de l’alcool

L’une des premières interactions que nous avons avec l’alcool se fait souvent lorsque nous avons 14-15 ans, majoritairement au moment des réunions de famille. Et ce sont nos parents qui nous proposent de tremper nos lèvres dans leurs verres remplis de champagne. En France, il n’y a pas de préjugés attachés à la consommation d’alcool comme aux États-Unis. Boire un verre de vin au moment du dîner est une habitude assez répandue qui ne fait évidemment pas de nous des alcooliques notoires, comme les américains semblent le penser.

Il est nécessaire de rappeler que la France est un pays où la culture du vin est bien vivante comme le montrent la tradition du « Beaujolais Nouveau » et les 10 salons annuels qui ont lieu chaque année. Il s’agit d’un enjeu économique important : en effet le vin est à la deuxième place des exportations françaises et la France demeure l’un des trois plus gros producteurs mondiaux.

C’est grâce à cette culture que nous pouvons affirmer que boire de l’alcool s’apparente avant tout à un rite de passage qui se fait sous la supervision des adultes. On goûte et on apprend. Et les risques liés à la consommation excessive nous seront inculqués à l’école, devant des vidéos préventives qui nous marqueront autant que les réflexions imbibées de notre oncle au moment d’ouvrir la dernière bouteille.

L’apéro à la Française

Paul Morand a écrit : “L’apéritif, c’est la prière du soir des français.” et il est vrai que l’apéro est considéré ici comme une institution et un pilier de la culture française. L’apéro c’est l’occasion de savourer les bonnes choses de la vie. C’est un événement social qui réunit les amis, la famille, et nos invités préférés : du bon vin et de la charcuterie (et parfois des cakes aux olives).  C’est un rituel que l’on partage tous ensemble et où tout le monde trouve sa place. Toutes les occasions sont bonnes pour prendre l’apéro et il s’organise partout : à la maison, sur les Quais de Seine, dans les bars. Le plus important c’est d’être toujours bien entouré !

Pourtant dans ce pays où l’alcool est synonyme de rassemblement et de moment de convivialité à partager, jamais vous ne verrez de campagne de pub mettant en scène cet aspect de la consommation pourtant si ancré dans notre culture. En effet, la France est à l’origine de la loi Évin de 1991 qui encadre de façon stricte la consommation en matière de tabac et d’alcool dont elle interdit quasiment toute publicité. 

Un symbole de liberté

Si on vous dit “sortir”, “boire”, “Paris”, “été”, vous pensez tout de suite aux terrasses des cafés où toute la population parisienne semble se retrouver dès l’arrivée des premiers rayons de soleil au mois de Juin. Et il semble que cet aspect de la vie soit une particularité française car nous sommes bien les seuls à être capable de rester toute la journée posé au café que ce soit seul, entouré de nos amis, pour un rendez-vous professionnel. Pareil quand il s’agit de sortir le soir, on prend bien le temps de se retrouver pour prendre un verre avant de partir en soirée.

Et ces dernières années, ce mode de vie parisien est même devenu un nouveau symbole de liberté, un moyen de résister et d’être ensemble dans les moments difficiles comme aussi une façon de célébrer les bonnes choses de la vie.

Entre acte de résistance positive et besoin fondamental. Boire en France – avec ou sans alcool –  est un savoir-vivre, un rituel, une tradition. Alors on vous invite à sortir et à envahir les terrasses, et si vous ne savez pas où les trouver, téléchargez Firsty ! Sans oublier, votre boisson offerte par jour dans les meilleurs bars de Paris.

L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ.