Pourquoi boit-on des shots ?

TGV, B52, Tequila paf, Jäger bomb. Tous ont le même goût amer du regret le lendemain matin. Et pourtant en général on les consomme au mètre. Nous, on s’est demandé pourquoi.

Selon la légende – c’est-à-dire Wikipédia – les shots proviendraient de l’époque du Far West pendant laquelle les cow-boys en manque d’argent échangeait des cartouches de fusils/de revolver contre des petites quantités d’alcool. Sinon de façon plus réaliste, il s’agit juste d’un terme utilisé à partir de 1940 aux États-Unis pour parler de “petits verres destinés à servir du Whisky”. Ça revient quand même à dire qu’un jour quelqu’un a osé déclarer : “Allez ! On va boire de l’alcool pur dans des verre de 4CL maintenant. Le tout cul-sec.” Et les gens ont trinqué à cette idée.

Une étude américaine, pour laquelle les participants ont juste dû enfiler des shots les uns à la suite des autres, a démontré que boire autant d’un coup perturbait notre système immunitaire. Celui-ci se retrouvant ensuite affaibli et incapable de nous protéger des infections et moins résistant aux blessures. Donc, si vous vous êtes déjà demandé pourquoi il vous fallait plus de temps pour vous remettre des accidents arrivés en soirée, voilà la réponse. 

On ne va pas se mentir, un shot c’est tout simplement horrible à boire. Dans un premier temps, parce que l’alcool pur c’est juste mauvais, et non la tequila ne passe pas mieux avec du citron et du sel. Ensuite parce que boire 3-4 shots de suite en 15 minutes revient à choisir de finir dans le mal une heure plus tard. Ce n’est pas comme un cocktail qu’on va déguster, ou une bière qu’on va savoir apprécier. C’est juste un petit verre d’alcool qu’on prendra beaucoup de temps à regretter le lendemain.  

Mais alors pourquoi buvons-nous des shots ? Tout simplement, parce que c’est un moment de partage. En tournée, par mètre, avec les potes, parfois des inconnus quand la soirée est bien avancée, avec le barman à l’heure de la fermeture. Les tournées de shots, c’est un moment de partage pendant lequel on trinque tous ensemble. Et les vrais finiront le leur cul-sec et sans pression. Les moins forts souffriront et laisseront un peu d’alcool dans le fond de leur verre. 

L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ.